Country life top 10


J’étais très contente d’aller à Paris cette semaine…en vrai, j’étais stressée comme une mite saoule, mais normalement j’aime beaucoup flâner dans certains quartiers de Paris (tout comme j’adore le faire à Londres, alors que les deux villes n’ont pas du tout la même atmosphère). J’y vais relativement régulièrement puisque Maricheri en vient, on y a de la famille…mais c’est en touriste et ça me va très bien comme ça. Que ce soit pour ce qui devait être notre forever home en Angleterre ou pour la maison du petit requin, on a décidé de chercher dans un village. Hors de question de nous retrouver dans une ville, même moyenne. On n’est pas coupé de la civilisation, Marks Tey fait parti du borough council de Colchester, on y était en 10 minutes, et c’est pareil maintenant. On n’est pas non plus en rase campagne au milieu de nulle part. Mais on est au calme. On avait un champs (de colza, erreur grave allergiquement parlant) devant en Angleterre. On a un champs (de pommes de terre, c’est beaucoup mieux) derrière, mais on est en bordure de village et ça nous convient parfaitement.

10- c’est calme! J’insiste, mais les gens prennent leur temps ici, on ne voit pas le stress. J’imagine bien qu’il doit y en avoir aussi, mais personne ne coure dans tous les sens avec son téléphone vissé sur l’oreille. Pas de gens débordés qui ont l’air de s’agiter sans qu’on sache pourquoi. Ou alors c’est moi, mais c’est un autre problème.

9-les embouteillages sont constitués de tracteurs, ce qui enchante Wizzboy. On le plante à la fenêtre, et il peut s’extasier pendant des heures en commentant. Ça l’occupe.

8-Les voisins sont loin, et c’est un avantage. C’est bien connu, les voisins, c’est pas des gens comme nous. Ils font des bruits bizarres à des heures incongrues. Le voisin n’a été inventé que pour donner une définition au terme « nuisance sonore ». Bref, je suis bien contente avec nos voisines les pommes de terre, elles font très peu de tapage nocturne.

7-cela dit, ces voisins lointains sont polis et très gentils, en plus d’être discrets. Même leur coq est sympathique en ne chantant qu’une seule fois le matin. Hop, un cocorico, et un seul, on n’en parle plus, c’est juste assez pour être pittoresque et bucolique sans devenir pénible et tonitruant. Ce coq est un excellent voisin, au moins autant que les pommes de terre.

6-D’ailleurs, on mange plutôt bien à la campagne. Il y a les marchés bien sûr, mais on peut aussi aller directement chez les producteurs. Je ne me lasse pas des fermes autour du village qui proposent œufs et lait frais (vous savez, du vrai lait pas pasteurisé ni rien? ), fraises et légumes, beurre et poulet. J’adore. On a même un fermier moderne et visionnaire dans le coin qui a installé un distributeur automatique de pommes de terre devant son champ. Je voulais prendre une photo, mais on ne s’est pas arrêté, on était en retard après avoir attendu derrière un troupeau de canards qui se dandinaient très doucement sur la route. J’étais en transe, c’est mon côté Marie-Antoinette-avec-la-tête. Comment voulez-vous que je ne sois pas ravie d’habiter à la campagne? Une vraie gamine.

5-On a vite l’impression de faire partie du village. Comme il y a très peu de nouveauté, forcément tout le monde s’est intéressé à notre débarquement et connaît mieux notre vie que nous-mêmes, grâce à la boulangère. Ça évite d’avoir à expliquer et surtout ça suscite des offres spontanées d’entraide. C’est formidable. J’aime beaucoup l’esprit de communauté, il y a des associations et des vins d’honneur pour tout, je songe déjà à trouver un moyen de participer activement. J’ai des idées à soumettre au maire pour les villages fleuris, la boulangère est d’accord. Mais c’est bien aussi d’être en bordure du village, un peu à l’écart quand même. Faut pas rigoler, je reste asociale…

4-La campagne est charmante, il y a des paysages très photogéniques, même si ils sont plats avec des clochers adorables qui dépassent au loin, c’est très joli. Ça n’a l’air de rien, mais c’est bien plus agréable comme vue le matin que par exemple, les abords de la Gare du Nord. Ça met plus facilement de bonne humeur.

3-il y a des vaches à tous les coins de rue ou presque. Je n’insisterai pas mais ceux qui me connaissent comprendront…

2- Il ne faut pas croire qu’on s’ennuie ou qu’on manque d’activités culturelles. Rien que ce week end, dans notre coin, il y a un marché aux puces, une foire équestre, une course de VTT, la fête de la fraise, et un concours d’improvisation théâtrale sur le thème des terrils. Si.

1- Et puis bon, l’intérêt aussi d’habiter un village, c’est d’avoir une grande maison un peu ancienne avec un grand jardin pour y caser notre grande famille, que chacun ait son espace et de quoi s’occuper sans s’entasser sur les autres. Parce que le calme, on l’apprécie aussi, autant que possible, à l’intérieur!

Cet article, publié dans vie de famille, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour Country life top 10

  1. Je partage beaucoup de tes points de vue, même si je suis en « coeur de village », donc avec des vrais voisins (pas des pommes de terre quoi.. même si je n’ai rien contre les pommes de terre ! plutôt le style de voisins avec qui tu discutes en passant… )
    Mais il n’y a pas de stress (ici, quelqu’un peut arrêter sa voiture pour échanger quelques mots avec un passant, en bloquant la circulation, et c’est juste normal, personne ne klaxonne derrière… alors qu’en ville, tu as à peine de le temps de faire descendre un passager que déjà tout le monde s’impatiente), j’ai été très vite intégrée, j’ai des tas de fermiers tout autour de chez moi (et même des magasins de producteurs) qui sont super sympas en plus de produire de bonnes choses, les paysages me donnent l’impression d’être en vacances chaque fois que je rentre chez moi (oui, même après quasi 7 ans par ici ! )…
    Par contre, autour de chez moi, il n’y a pas beaucoup de vaches (il faut aller un peu plus dans la montagne pour les voir)… mais des moutons, des poules, des chèvres… et des chevaux !

    J'aime

  2. axelle57 dit :

    Je n’ai pas du tout le même bon vécu dans un village ! L’intégration laisse tomber, on était des intrus, ça ragotait de partout, il y avait des clans et même pas de boulanger ! Les vaches ne me dérangeaient pas trop mais les mouches qui vont avec si ;-). Mais bon, c’était le trou du cul du bout du monde, c’est différent 😉

    J'aime

  3. dhelicat57 dit :

    Je hais les voisins les miens les nouveaux sont des ploucs mal eleves bruyabts et jen passe je vais donc réinvestir ds des boules Quies pour cet été et ne plus dire à mes enfants qd ils viendront de ne pas faire de bruit après tout chacun son tour … ici aussi sinon cela est qd même plus calme sauf lete qd les gens de la ville débarquent pour les vacances … on était tente par une maison avec des voisins plus loin mais dans notre coin pour pouvoir aller à la plage et chez les commerçants à pied car à mon âge et oui et surtout vu mes difficultés à me déplacer je pense au futur …pas évident de trouver en plus une chbre et douche en rez de chaussée on ma proposé d’installer un monte charge a la place de lescalier lol et puis il y a les chats qui sont des chats dappart hors de question quils disparaissent dou les boules Quies après tout les voisins ne viennent que de temps en temps… javais bien aime ton coin en angleterre la ca doit etre sympa aussi gros bisous

    J'aime

  4. carrie4myself dit :

    Tout ce que tu décris niveau village est ce que je ressens ici, avec en plus l’habitude d’y avoir vecu pendant les vacances et le fait que je connais des gens.
    Il y a toujours des activités proposées, des fetes, l’entre aide entre villageois et/ou villages environnants et surtout cette qualité niveau alimentation avec les fermes environnantes; hyper mega appréciable!

    J'aime

  5. NOLWENN dit :

    Aaaaaah les voisins !! Je me plains pas trop, derrière j’ai un champs de blé et devant j’ai un champs de vaches (qui sont un brin causantes mais rien à voir avec 4 les gamins d’à côté).
    Les joies de la campagne !

    J'aime

  6. Claire dit :

    Haha, alors moi la campagne, c’est bien pour les vacances! 😉
    Même si je conçois tout à fait tous les avantages que tu y trouves.
    Et puis heureusement que tout le monde ne recherche pas la même chose!

    J'aime

  7. Cilou dit :

    Alors moi je suis ambivalente. A la fois, j’en rêve et à la fois je redoute les complications logistiques, notamment pour les enfants (aller aux activités diverses, autonomie des déplacements à partir d’un certain âge), mais aussi pour les grands (gare, courses, rendez-vous divers, boulot…). Comment faites-vous? Le scooter est-il envisagé pour vos plus grands? Mais quand je vous lis, oui, ça me fait envie, surtout l’espace et le calme. En même temps j’habite dans le centre de Paris, donc, on ne peut pas faire plus opposé. Heureusement, je suis du Sud-Ouest -moi aussi- et je sais que je peux m’échapper facilement à la campagne là-bas.

    J'aime

  8. Emma June dit :

    Comme j’adore te lire, vraiment, vraiment, j’ai toujours le sourire aux lèvres après, merci pour ça!
    et puis alors bien sûr, le point 8, j’ai hésité à l’imprimer tellement c’est ça!
    En tout cas, tu as sacrément de la chance d’avoir un voisin coq civilisé car mes parents ont un voisin coq complétement déconnecté qui cocoricote à toute heure du jour et de la nuit, (voir point 8 donc).
    La vie de village à la campagne, j’adore et comme toi, on a enfin trouvé la maison de nos rêves donc j’espère que notre vie là-bas sera aussi top! Mais espace,calme et nature, pour moi, c’est le paradis.

    J'aime

  9. Frédérique dit :

    Tout à fait d’accord avec toi , j’ai grandi et suivi toutes mes études dans une  » grande ville » de 160 000 habitants et je suis maintenant dns un petit bourg de 2500 ( avec les villages autour , c’est dire ) et bien quand je retourne dans ma ville d’origine , et bien à partir de 16 h je fuis , car trop de bruit , trop de voitures , les voitures a touche-touche sur le périphérique pour sortir de cette ville ( au secours dès 16 h ça commence ) trop de tout quoi ,
    Trop de tout et trop de futile . Ici quand tu vas au garage porter ta voiture , on te la ramène , prête , dans ta cour sans rien avoir demandé …
    Bref il y a des manques mais il y aussi beaucoup de vie , de ma fenêtre je vois les biches du voisin , pas la classe ça ? Les vaches , 😉normandes , sont en face …
    Bises de Frédérique

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s