Goodbye Britain


Les déménageurs ont refermé le camion. On a claqué une dernière fois la porte de cette maison qui devait être notre for ever home, notre foyer pour la vie. On l’avait choisie après de longues recherches, on l’a agrandie, redécorée entièrement. On l’adorait, c’était la première fois de notre vie de nomades qu’on se sentait chez nous, posés, sans l’envie d’aller voir ailleurs. En fait, on se sentait chez nous en Angleterre toute entière, plus que n’importe où. Et puis le brexit est arrivé.

Source

Je l’ai déjà dit, le brexit n’a pas été un vote contre l’Europe, mais contre les européens, ça a ouvert les vannes à une xénophobie de tous les instants qu’on a pris comme une gifle. Les amis de 10 ans qui nous tournent le dos, les discours haineux des populistes du gouvernement, les vexations administratives, les insultes d’inconnus dans la rue, et l’usure systématique de nos droits, notre déshumanisation par une première ministre qui nous traite de bargaining chip, de monnaie d’échange et non plus d’êtres humains. Ça fait très mal. L’avenir de nos enfants qui s’assombrit, parce que leurs parents ont eu l’audace de naître ailleurs, les portes qui se ferment, le racisme qui flambe, l’ostracisme, la politique d’apartheid insidieuse du gouvernement, le pays qui s’enfonce, les nerfs qui craquent, l’angoisse qui s’installe jusqu’aux crises de panique à l’idée de simplement passer la porte de chez soi. Et rien. Pas une main qui se tend, pas une seule personne qui se lève pour dire que ça ne peut pas durer comme ça. Enfin si, nous, les européens qui nous battons encore pour défendre nos droit certes, mais aussi une certaine idée de l’Angleterre. Une idée qui jour après jour, discrimination après discrimination disparaît, dans l’indifférence totale de la population.

Mon Angleterre était belle, drôle, accueillante, ouverte, cosmopolite, tolérante, réfléchie, pragmatique, juste, généreuse, polie, irrévérencieuse, excentrique…je lui faisais totalement confiance. Pas un seul instant je n’aurais imaginé qu’elle sombrerait aussi bas et aussi vite. Mon pays merveilleux s’est transformé en bouge infâme où celui qui crie le plus fort l’emporte, un pays où règnent les bullies, les harceleurs xenophobes. Le bon sens a disparu au profit des pires idéologies, la haine a remplacé l’accueil, la lâcheté a pris la place de l’ironie. Mon Angleterre rêvée n’a peut être finalement jamais existé. Pas plus que ces amitiés qui se sont évaporées du jour au lendemain. Pas plus que cet esprit anglais que je trouvais si libre et qui n’était qu’une illusion. Le décor est tombé et ce n’est pas beau à voir. Le racisme, l’obscurantisme, le colonialisme moisi, la lâcheté, un mépris total pour l’autre, l’inculture, un sentiment de supériorité sur la terre entière, la bêtise crasse…et pourtant, ça fait encore mal. Pas facile de faire le deuil de mes illusions anglaises perdues. Alors on part, pour nos enfants, leur avenir, pour fuir brexitland, parce qu’il n’y a plus rien pour nous dans ce pays qui nous pousse dehors.

Les déménageurs de Simpson International seront demain devant notre nouvelle maison en France. Avant de partir de notre ancien foyer anglais, ils n’ont pas pu retenir une dernière réflexion désagréable, une blague plus que limite sur les français. Ils en ont fait beaucoup hier en pensant qu’on ne les entendait pas, ou peut être qu’on ne les comprenait pas, même si on leur parle en anglais…vu le niveau d’intelligence de ces gens, c’est possible. Je deviens aussi méchante qu’eux, il est temps de partir. Merci chers connards avec vos réflexions de m’aider à ne pas pleurer. Merci de me rappeler pourquoi on s’en va. Sans hésiter.

Goodbye Brexitland.

Cet article, publié dans Les colères, vie de famille, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

75 commentaires pour Goodbye Britain

  1. Kleo dit :

    Que dire à part que je suis désolée pour vous… et pour ce pays. Moi aussi, j’en avais une image de tolérance et d’ouverture, mais c’était peut-être de la poudre aux yeux parce que je n’ai jamais réellement séjourné qu’à Londres.
    Je vous souhaite bon courage et une bonne tempête aux déménageurs sur le chemin du retour (bah quoi ?). La France, c’est pas toujours marrant, mais on a une réputation internationale de râleurs qu’on sait mettre à profit 🙂

    J'aime

  2. Et bien moi j’ai la gorge serrée en vous lisant…Parce que votre choix de l’Angleterre aurait dû être le bon, par ce que le monde tourne à l’envers , parce que vous êtes obligé de quitter votre foyer…Espérons que la fantaisie du Petit Requin será l’estampille de votre vie future!

    J'aime

  3. De Bosschère Annie dit :

    Je suis terriblement triste à la lecture de votre récit, triste d’imaginer tout ce que vous avez subi. Triste de vous voir fuir devant la haine, triste de lire que des migrants risquent leur vie pour rejoindre l’Eldorado : l’Angleterre. Maintenant, je vous suggère de vous laisser prendre dans les bras des chaleureux ch’tis.. Bon courage pour votre emménagement. Bises à vous tous

    Aimé par 1 personne

  4. Bonne chance dans votre nouvelle vie ! Je me réjouis de vous lire. Et qui sait, peut-être dans quelques années, un nouveau pays vous fera rêver et ce sera encore une nouvelle aventure comme vous l’aimez : partir pour découvrir et non pour fuir.

    J'aime

  5. gine1 dit :

    Meme si je partage beaucoup tes sentiments, je crois aussi que le Brexit etait contre l’Europe, pas seulement les Europeens. J’ai la chance d’habiter dans une ville ou la majorite avait vote contre Brexit and beaucoup de mes amis anglais on ete choques du resultat. Malheureusement, certaines personne de la famille de mon mari, une amie de longue date et son mari, et meme un couple de voisins ont vote pour Brexit et ils ne comprennent meme pas pourquoi je me sentais trahie par leur vote… Je te souhaite une tres bonne chance a toi et toute ta famille en France. Le « retour au pays » ne doit pas etre facile meme si ce n’etait que le seul choix pour vous tous. Mes pensees sont souvent avec toi….

    J'aime

  6. Anonyme dit :

    Attention a la France quand-meme! Ayant grandi a Madagascar, mon surnom a été bouana bouana pendant 5 ans puis en revenant d’Angleterre pour effectuer mon service militaire mon surnom etait le « Rosbif » Il y a helas aussi de la betise et de l’ignorance dans ce beau pays.

    Aimé par 1 personne

  7. Bernieshoot dit :

    Bienvenue pour la suite !

    J'aime

  8. Joëlle dit :

    Que c’est triste de partir sur une note aussi amère… Cela dit, j’ai lu tes billets précédents et je sens qu’une nouvelle aventure, very exciting, commence avec la maison du petit requin 😊. Je te souhaite ainsi qu’à ta formidable petite famille une très bonne année 2018. Que de changements en perspective!

    J'aime

  9. ELLA dit :

    bienvenue…..je te souhaite plein de grands moments de bonheur dans la maison du requin !

    J'aime

  10. carrie4myself dit :

    Tu avais tant d’espoir, tu t’es tant donnee avec les autres européens en Gb que tu y croyais encore un peu. Vous aviez bataille a trouver THE house et maintenant tout s’effondre. C’est bête a dire mais les remarques, blagues nulles des demenageurs te renforcent dans ton choix malgre ta douleur et tristesse.
    De nouvelles aventures vous attendent hors Brexiland.
    xoxo

    J'aime

  11. Je vous souhaite tout le bonheur du monde dans la maison du Petit Requin…. (et même si je comprends ton amertume, ta déception par rapport à tout cela, n’oublie pas que l’avenir est devant ❤ )

    J'aime

  12. Quelle amertume… Ça me fend le coeur de te lire. Mais j’ai confiance en un sursaut salutaire une fois installés dans cette nouvelle maison qui sera une belle aventure j’en suis sûre et un vrai port d’attache. Mille bisous 😘😘😘

    J'aime

  13. Charlotte dit :

    Une page se tourne. Tristement malheureusement. On se demande parfois ce que l’on peut faire contre la bétise humaine.
    Je me demandais si tu avais dit au revoir à ta petite grand mère dont tu nous avais parlé qui elle avait l’air moins bête!
    Allez courage une nouvelle vie en France va commencer.

    J'aime

  14. Cecile dit :

    Ce billet me rappelle le moment douloureux où j’ai moi aussi claqué la porte d’une maison où j’avais vécu 15 ans avec mon ex mari et nos deux enfants. Ce n’était pas mon ‘forever home’ mais la quitter (obligés de vendre en raison du divorce) matérialisait la fin d’une histoire d’amour à laquelle j’avais tout sacrifié pendant 25 ans. Je partage votre tristesse.
    J’espère que la maison du petit requin et la chaleur des gens du Nord sauront vous redonner le sourire bien vite.
    Bon courage aussi aux enfants pour leur intégration dans leurs nouvelles écoles.
    Bises du Sud,
    Cécile

    J'aime

  15. A nouveau : Bienvenue chez nous !
    Et mille bises 💋💋💋💋💋💋💋💋

    J'aime

  16. Agdel dit :

    Bon voyage à la famille Pomdepin et bonne installation dans votre nouvelle région !
    Moi aussi, je suis triste pour vous, parce que je l’aimais beaucoup, cette maison (enfin, ce que tu nous en as montré), elle était pleine de charme. Mais j’ai hâte de découvrir des détails de la suivante !

    J'aime

  17. Neomeris dit :

    Pourquoi ne pas avoir déménagé dans une région d’Angleterre plus « europeans friendly »?
    Je partage l’avis des analystes qui estiment que les anglais ont voté principalement contre l’Europe en tant qu’institution (comme l’auraient fait bon nombre de pays au meme moment, France comprise) voire contre les « extra-communautaires », pas contre les Européens.
    Nous vivons près de Londres, et les britanniques que nous connaissons nous supplient de ne pas partir! Meme l’école (à qui nous avons demandé des pièces pour constituer un dossier au cas ou nous retournions en France cet été) nous a priés de rester, répété que nous faisions partie de leur vie ici et que cette « crise » ne va pas durer.
    (Et ne nous voilons pas la face, nombre de britanniques ne sont pas mieux traités que « nous » par leur propre gouvernement si on pense aux politiques sociales, au système de santé, à la justice etc)
    Londres n’est pas l’Angleterre, mais cette salade cosmopolite assaisonnée de culture et flegme anglais nous permet de voir les choses différemment et de relativiser. Au quotidien, nous ne sentons pas de différence de traitement (et pourtant des c*ns il n’y en a pas moins qu’ailleurs?).
    Nous qui allons régulièrement en France pour des raisons professionnelles et familiales, nous sommes toujours estomaqués par le manque de civisme, l’indifférence voire l’agressivité dans les rapports humains, les revendications permanentes (alors que pour le coup l’état francais est généreux!), l’état d’esprit plutot négatif etc.
    Nous nous considérons comme privilégiés car européens, nous sommes reconnaissants de ce que la vie ici nous offre. En attendant une opportunité ailleurs (sauf en France please, ah ah ah!), nous rions avec les anglais des absurdités de leurs leaders politiques, et oeuvrons à notre échelle pour l’accord le plus favorable aux européens.

    Aimé par 1 personne

    • pomdepin dit :

      Nous étions dans l’Essex, dans la constituency de Priti Patel…on s’est posé la question, mais quitte à partir autant le faire carrément plutôt que de devoir repartir dans deux ans. Quant à la France, nous ne l’avons choisi que pour des raisons pratiques, géographiques. On devait être entre Londres et Bruxelles, peu importe le pays. On se retrouve logiquement dans le pas de Calais, sans attente particulière et sans notion de retour au pays non plus. C’est une nouvelle expatriation en fait. Sinon, je peux te conseiller de suivre the3million sur FB, le lobby qui défend les européens en U.K.

      J'aime

  18. Valérie dit :

    Je pense que la GB ne mérite pas les regrets!
    Place à une nouvelle vie remplie de belles aventures. Que le petit requin garde un œil bienveillant sur ta famille. Bonne installation !

    J'aime

  19. caro dit :

    Bienvenue chez vous et bon courage pour les travaux !

    J'aime

  20. Quel dommage que vous partiez! Je vous comprends, meme si je ne ressens pas du tout la pression du Brexit pour mon retour en France. Les gens que je cotoient ont tous vote contre le Brexit a part quelques exceptions que je considere comme des ignorants. Je n’ai jamais vraiment ete victime de la mechancete des gens comme ca, en Angleterre. Bon courage et plein de bonnes choses pour votre nouvelle aventure en France 🙂

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Merci…on na pas l’impression du retour, et ce n’est pas ce qu’on cherchait, c’est une nouvelle découverte, une région qu’on ne connaît pas dans un pays qui a beaucoup changé depuis 21 ans (et nous aussi!)

      J'aime

  21. Catwoman dit :

    Bienvenue dans la maison du petit requin ! Et tu verras, les français sont fidèles à leur réputation : râleurs ! Mais il parait que dans le nord, ils sont accueillants 😉

    J'aime

  22. Danielle dit :

    Bon courage à vous tous et gros bisous

    J'aime

  23. cathnounourse dit :

    C’est une nouvelle page de votre vie, bon courage à vous tous!

    J'aime

  24. C’est triste de partir triste. Mais je pense comprendre, même si probablement comme dans toute situation ce n’est seulement qu’en ayant vécu une expérience similaire que l’on peut vraiment se mettre dans les chaussures des autres. Bonne chance à vous tous et toutes. Bienvenue en France.

    J'aime

  25. axelle57 dit :

    Je suis triste de voir comme tu te sens blessée par tout ça. Je souhaite que là où vous êtes maintenant, tu trouves ce qui te permettra de réparer ça le mieux possible. plein d’ondes de courage et de chaudoudoux

    J'aime

  26. gallois dit :

    Bon voyage et bienvenue en France à toute ta famille et à toi.

    J'aime

  27. Joe dit :

    C’est bien triste comme histoire, mais il faut garder espoir : seuls les mécontents ouvrent leurs bouches pour dire du mal, ceux qui continuent à être ouverts d’esprit et accueillants ne font pas attention à tout ce remue-ménage et ne prennent pas la peine de vous afficher leur sympathie.

    Et si vous souhaitez vivre une belle aventure dans un beau pays anglophone, ouvert et accueillant, regardez plus au nord vers l’Ecosse, qui ne demande qu’à s’émanciper du Royaume-Uni pour rejoindre l’Europe.

    J'aime

  28. Erine dit :

    Le charme anglais qui vous à amoureusement attiré vers l’Angleterre existe bel et bien, je l’ai vécu également mais il cohabite depuis toujours avec l’autre face qui était caché pour la plupart des Européens « de l’Ouest ».
    Le racisme, la xénophobie, la véritable haine de l’étranger je l’ai vu, vécu et entendu.
    Le Brexit a simplement donner un blanc-seing à toutes celles et ceux qui n’avaient pas le minable courage de l’exprimer en face.
    La misère sociale active la misère intellectuelle.
    Quelques rares anglais m’avouaient leur detestation haineuse ou une indifference maladive pour les « Frenchies ».
    Peu importe je ne retiens que les belles rencontres et les personnes qui m’ont accueillis, aidés, aimés et qui etaient elles-memes et pour la plupart issues de l’immigration: irlandaise, croate, allemande,italienne, slovène, grec, tchèque, slovaque, pakistanaise, indienne, chilienne, turque, albanaise, algérienne,…
    Grâce à elle j’ai appris que le « respect is just a minima » (comme le chantait Asian Dub Foundation à l’époque) et que l’entre-soi n’est jamais bon.
    La bêtise haineuse et raciste existe bien sur partout (nous avons aussi nos nombreux imbéciles bas du front) mais c’est à nous de la faire reculer en expliquant à nos enfants que l’autre c’est nous.
    Vous êtes formidables parce-que vous leur apprenez déjà cela par vos voyages et les rencontres et experiences vécues (bonnes ou mauvaises peu importe).
    Go on, Cheer up!!! You folks doing well aniway!!!
    Take care😉
    Erine

    J'aime

  29. hp77 dit :

    Quand on n’est plus les bienvenus quelque part, il faut aller de l’avant, partir sans se retourner et ne pas trop faire confiance aux idées reçues. Vous vous êtes rendue compte que les Anglais ne sont pas si flegmatiques que ça et vous vous rendrez compte que les Français ne sont pas si râleurs que ça. Brexit ou pas l’Union européenne est toujours là. La vie continue, bon courage et bonne chance.

    J'aime

  30. Alphonsine dit :

    Je reviens sur ton blog pour apprendre ton déménagement. Comment, ils t’ont honnie, toi qui portait un serre-tête de renne à la fête de Noël de l’école ? Vraiment je compatis. Je te souhaite tout le bonheur, à toi et à ta famille.

    J'aime

  31. Anonyme dit :

    Grosse déception pour beaucoup !!!
    Mais vous au moins , avez l’option de rentrer en France ou la qualité de vie ( soins.ecoles .nourriture .convivialite …) est incomparablement meilleure!
    Donc bien-revenue!!!!

    J'aime

  32. Nick Cave dit :

    I feel so so sorry and sad as I read this. What can I say? It is no longer the country that I took pride in saying was my birth country. A real tragedy.

    J'aime

  33. Therese dit :

    This is really unfair on the 48% of people who voted Remain (and those who voted Leave but now realise they were duped). We’re just as upset about what happened and appalled that the tolerant, eccentric, vibrant country we love has been stolen by appallingly racist bigots. That brilliant UK was not just a figment of your imagination. I’m sorry if your friends turned their back on you but I don’t know anyone like that. We are all really ashamed of those of our fellow citizens who are talking such rubbish and behaving so disgracefully. Not in our names! We despair of the Tory and Labour parties and of the voting system. I hope all EU citizens who live in the UK will register to vote in the May local elections and vote for pro-EU parties: LibDems, Greens, SNP, Plaid. We’re really upset that people are leaving. Many of my British friends are getting Irish, French, Maltese, Bulgarian, whatever EU passport they can lay claim to. Those of us who only have British ancestors/family are very envious of them. I am thinking of moving to France anyway but maybe we should instead stay here and fight to remain in the EU. The tide may be turning.
    It’s also upsetting that people can’t make comments like this on your HuffPo article. Are they trying to drive a wedge between all the people here in the UK who support you and still see themselves as EU citizens and want to stay that way, and people from the other 27 countries? It’s quite sinister.
    Good luck back in France anyway. :-\

    J'aime

    • pomdepin dit :

      I don’t have a proper connection yet and have to use my phone, but I really wanted to answer you. I understand you are upset, but so am I. I share my personal experience of brexit. And it seems to also be the experience of many EU citizens in the UK who have reacted to my post. Of course, my words are harsh, and I understand they can upset you, but they reflect our despair. I think you are being a little unfair too. Yes, 48% voted remain. But where are they now? Where are they when the government treats us as bargaining chips? Where are they when the awful settled status imposed on us is being accepted as a matter of fact even before the UK leaves the EU? Who is defending us? Who is standing up for us? I am sorry, but as painful as it may be for you, we face more immediate and real difficulties. For us, it’s not about political or philosophical difference of opinions from the 52%, it’s about our right to live in our British homes, to work and to stay with our British families. It is not a competition to see who is more upset by brexit, it’s about the reality of life as a EU citizen in UK and the discrimination we face.

      I don’t know why you can’t comment on the HuffPost, but I really don’t think there is anything sinister. The HuffPost did not commissioned this post, they simply asked me if they could share it, days after I wrote it on my personal blog.

      Finally, I am not confortable with you using my personal blog to promote political parties. I write about my experience, not about politics. I appreciate what you are trying to do by encouraging people to vote, but this is not the place to do it.

      J'aime

  34. Firdoel dit :

    Very sad indeed… As a french expat in Estonia for many years, my wife and I have plans to move to another English speaking country, as her command of « la langue de Molière » won’t allow her to find a job in France that easy yet. So naturally, having many friends there and also my sister in law, we considered UK and Scotland in particular with a great interest!
    Needless to say, our enthusiasm have been properly cold showered by Brexit. Most of the British expats here consider themselves as « European citizens » and they are completely appalled and even sometime ashamed with what happened on the other side of the Channel… I feel for them; as I do for Nick Cave who wrote earlier.
    La France; si imparfaite qu’elle soit, n’en reste pas moins un pays magnifique que beaucoup devraient se garder de critiquer sans cesse et aller plutôt voir à côté si l’herbe est vraiment aussi verte qu’ils le croient.
    Pour ma part, je la retrouverai un jour… mais pas tout de suite.

    J'aime

    • pomdepin dit :

      The brits in Europe are facing the same uncertainty, and their government could not care less about them, despite their big promises. And most of them couldn’t even vote. I feel for them, at least, we had somewhere to go to, but can they do?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s