Famous not so British people top 10 


Alors que la contestation anti Zaza première (le chiendent ébouriffé du brexit profond) gronde jusque dans son propre camp où des voix s’élèvent pour réclamer qu’elle dégage fissa et soit remplacée par Boris Johnson, on ne peut que hurler de rire. Pour ne pas pleurer. Mais ça m’a donné une idée, puisque Boris (le paresseux choucrouté de la pensée) est un brexiter zélé par pur intérêt personnel, un pourfendeur de sales migrants, un ardent défenseur de la préférence nationale triomphante mais aussi un chouïa étranger lui-même. C’est ballot. Ce cher Boris, le marsupial enragé de la gaffe est né aux États Unis (d’ailleurs, si les américains veulent le récupèrer, qu’ils ne se gênent pas. Ils ont l’air d’aimer les clowns populistes mal coiffés). Bref, j’ai décidé de faire un top 10 des gloires britanniques qui ne le sont pas tant que ça. Britanniques, je veux dire. Honnêtement, j’en ai pris 10 un peu au hasard, il y en a des pelletées, surtout dans le sport. Ils sont classés selon leur niveau de célébrité parmi la populace, qui n’a certainement jamais entendu parler du dixième. C’est parti pour 10 héros nationaux qui sont aussi anglais que moi. Vivent les migrants! 

10-Marc Brunel: je vous avais prévenu, on ne commence pas par les plus populaires, mais je vais tout expliquer. Le petit Marc Isambart Brunel avait un deuxième prénom charmant et il était très français. Il est né en Normandie en 1769 et il était architecte. Il s’installe à Londres en 1795 avec sa femme et il a un fils, qui répond au nom remarquable de Isambart Kingdom Brunel. C’est choupinou. Vous allez me dire, c’est gentil tout ça, mais qu’est-ce qu’il fiche là? Et bien, Marc Isambart a construit le premier tunnel sous la Tamise entre 1825 et 1843. C’était une prouesse technologique unique au monde à l’époque, les Britanniques en étaient très fiers et son tunnel sert toujours aujourd’hui  (pour le métro). On a même dédié un musée à la gloire de cette extraordinaire avancée technologique londonienne qui a révolutionné les transports dans le monde entier. Due à un français donc. Et toc. 


Source 

9-Anish Kapoor, oui je continue avec des gens qui ne captivent pas forcément le brexiter de base, et pourtant, il connaît et admire l’œuvre de Anish Kapoor sans le savoir. Sir Anish Kapoor (il a même été anobli par Lizzie) est un sculpteur qui fait la fierté des Britanniques amateurs d’art et a remporté un nombre incalculable de prix à travers le monde. Il est aussi né à Bombay en 1954 et n’est arrivé en Grande Bretagne qu’en 1973 après être passé par Israël (il est de confession juive). Anish Kapoor a entre autre créé l’arcelormittal Orbit qui orne l’entrée du stade olympique et qui est déjà devenu un symbole architectural du pays. Je dis ça comme ça. 


Source 

8- Kazuo Ishiguro: comme son nom l’indique, ce grand écrivain britannique est japonais. Il est né à Nagasaki en 1954 et il est arrivé en Grande Bretagne avec ses parents à l’âge de 5 ans. Il a reçu le man booker prize (l’équivalent du Goncourt) pour son excellent et so British the remains of the day (les vestiges du jour, adapté au cinéma avec Anthony Hopkins). Ishiguro a même été élu trentième meilleur auteur britannique par les lecteurs du Times. Franchement, ces migrants, ça ose tout, y compris  décrire mieux que personne l’esprit britannique et ne pas hésiter à écrire des chefs d’œuvre.  


Source 

7-Alec Issigonis: on commence à arriver dans le quotidien des brexiters. Certes, il y a peu de chance qu’ils aient jamais entendu parler de Issigonis, ingénieur grec né en 1906, mais ils connaissent très bien ce qu’il a fait. Ils l’utilisent même peut-être tous les jours, si ils roulent en mini. Et oui, cette voiture que tout un chacun associe avec la Grande Bretagne a été créée par un migrant  qui n’est arrivé qu’en 1923.


Source

6-Michael Marks : si les brexiters ne commencent pas à s’inquiéter, on va les achever. Taïaut. Il n’y a pas plus british que Marks and Spencer, on est bien d’accord?  Cette chaîne de magasins fondée en 1894 par Michael Marks, un migrant polonais. J’en ris encore. 


Source 

5-Rita Ora: évidement, après Kapoor et Ishiguro, c’est beaucoup moins culturel. Mais là, au moins il y a des chances que les brexiters connaissent cette chanteuse pop. Certes, pour reprendre le terme technique que m’a soufflé Marichéri qui est très musical, ce qu’elle fait, c’est de la merde, mais elle est particulièrement connue du public britannique puisqu’elle enchaîne les merdes meilleures ventes depuis 2012. Et donc Rita de son vrai nom Rita Sahatçiu est née en 1990 en Yougoslavie, dans ce qui est aujourd’hui le Kosovo de parents albanais. Les brexiters en sont à brûler leur télé (d’après wikipedia, qui s’y connaît visiblement beaucoup plus que moi en culture populaire locale, elle est juge dans X factor aussi). Pour ceux qui ont la chance de ne pas connaître, je vous mets une photo de Rita Ora avec l’union Jack en fond, parce que l’ironie de la chose m’amuse et que je préfère épargner vos oreilles en ne postant pas de vidéo. 


Source 

4-Emma Watson…C’est un peu tiré par les cheveux, mais elle est née en France. De parents anglais certes, mais elle n’est arrivé ici qu’à l’âge de 5 ans. Quand on voit les problèmes qu’ont maintenant certains anglais vivant en Europe pour obtenir des passeports britanniques pour leur progéniture (quand ça passe pour les enfants, ça coince ensuite pour les petits enfants, même si la famille est entre temps revenue en Grande Bretagne), Emma a tout à fait sa place dans mon top 10. 


Source

3-Freddie Mercury: et oui, lui aussi! De son vrai nom Fred Bulsara, il est né à Parsi, au Zanzibar et a grandi en Inde. Il n’est arrivé en Grande Bretagne qu’à l’âge de 17 ans, en 1969. J’espère que tous les brexiters hooligans footballistiques qui brament fièrement  « we are the champions » chaque fois que leur équipe nationale ne perd pas apprécient comme il se doit l’œuvre de ce migrant de Freddie. J’ai trouvé une  jolie image pour illustrer tout ça, un rien m’amuse. 


2-Mo Farrah: je veux dire sir Mohammed Farrah bien sûr. Le plus célèbre et le plus grand sportif britannique en exercice, et même le plus grand athlète britannique de tous les temps, multiple champion du monde et champion olympique en 5000 et 10000 mètres. À chaque fois qu’il remporte encore une médaille, il fait la fierté de tous les Britanniques. Et peut être aussi celle des somaliens, puisqu’il est né à Mogadiscio. Il a grandi à Djibouti et ne parlait pas un mot d’anglais quand il a débarqué ici à 8 ans. Voilà, voilà. 


Source 

1-Philou: on ne pouvait pas y échapper, il est connu, très populaire, représente très bien une certaine idée de la Grande-Bretagne nationaliste moisie et surtout il est Germano-greco-danois. Un vrai petit citoyen du monde à lui tout seul ou comme dirait Zaza et ses potes brexiters, un citoyen de nulle part. Ahaha. Pour fêter ça, j’ai trouvé une photo de Philou en stage chez les Dupont et Dupond grec, il était tout mimi. 


Source 

J’aurais pu parler de Guillaume le conquérant et de la quasi totalité des  Royals depuis, de George Michael (de son vrai nom  Georgios Kyriacos Panayiotou), du footballeur John Barnes (jamaïcain) ou de J.R.R Tolkien (sud Africain) et de beaucoup d’autres. En Grande Bretagne comme ailleurs les migrants ne sont pas de sales profiteurs. Ils participent au rayonnement culturel, scientifique, sportif et automobile (avec la mini!) de leur pays d’accueil. En voulant absolument nous mettre dehors, les brexiters se privent peut-être d’un futur grand champion, d’un inventeur révolutionnaire, d’un artiste unique…dommage pour eux. 

Cet article, publié dans Famille royale, Les tops 10, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Famous not so British people top 10 

  1. carrie4myself dit :

    T’enverrais pas ça a Zaza?……. 🙄

    J'aime

  2. Souris Maman dit :

    tu m’as appris pas mal de choses que j’ignorais comme queen , merci pour ce billet bises

    J'aime

  3. Tu sais, je crois qu’on pourrait (hélas) faire pareil en France en réponse à certains…

    J'aime

    • pomdepin dit :

      J’imagine bien…pour s’intéresser à un domaine qui passionne les agitateurs de petits drapeaux, si on enlevait tous les migrants des équipes olympiques d’un côté comme de l’autre de la manche, il ne resterait plus grand monde. Mais ils ne comprendront jamais.

      Aimé par 1 personne

  4. zenopia dit :

    Kapoor ❤ ❤
    Les vestiges du jour, je pensais qu'il était vraiment japonais l'auteur… je l'ai lu et relu ce bouquin…

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Il est naturalisé britannique, je ne sais pas si du coup il a la double nationalité. En tout cas, avec les lois de maintenant, il ne pourrait pas devenir britannique.

      J'aime

  5. Catwoman dit :

    Je te remercie pour cette leçon … J’en ai appris beaucoup grâce à toi !!! Allez, courage, je sais que c’est dur mais j’espère que ça va s’arranger pour vous.

    Là, franchement, je vais essayer de calmer mes nerfs suite aux résultats des dernières législatives chez moi !

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Ça empire pour l’instant. Zaza s’accroche et est prête à tout pour rester au pouvoir, y compris s’allier avec des fous curieux très dangereux, homophobes, anti avortement, anti catho, creationnistes…c’est terrifiant.

      J'aime

  6. La Carne dit :

    une jolie liste pied de nez! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s